tambouille & délices

11 novembre 2007

Les Knödels débarquent sur la blogosphère/die Knödel erobern die Blogosphäre

icon

Voici un mini-knödel, parce que je suis bien incapable de mieux faire en ce moment!!!

Pas le temps de passer en mode avancé, pas le temps d'apprendre à intégrer des codes html. Désolée les filles

Je vous promets que je vous fais un vrai billet digne de ce nom et qui présente comme il se doit les bloggeuses franco-allemandes dès que l'ouragan du travail et des déplacements m'aura laissé une minute... D'ici deux semaines.

Si vous voulez avoir plus de précisions sur cette nouvelle communauté, rien ne vous empêche d'aller voir ici ou ou encore , et et et par aussi et que dites vous de ça de ça, de ça de ci et de ça.

A très bientôt, quand j'aurais à nouveau le temps de cuisiner et de blogger

Posté par latambouilledeso à 13:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]


29 octobre 2007

Kikiveut du soufflé?

Tout a naturellement commencé par un défi sans précédent: le kikiveutkivienkuisiner N° 22, consacré aux soufflés. Moi, je n'en avais fait, et du coup, j'étais un peu intimidée. Et puis j'ai acheté le elle à table d'octobre 2007 qui annoncait: Notre divin soufflé au fromage inratable! Alors je me suis dit: voilà une recette à la hauteur de mes ambitions.

Et voilà le résultat:

IMGP0679

J'ai fait la recette avec un fromage du type Roquefort, un machin suisse ou allemand qui s'appelle Edelpilz et qui est très bon. J'en ai mis 150 g, comme le proposait la recette pour le comté. Si vous voulez voir la recette complète, je vous renvoie à la page 65 du journal.

J'ai servi les petits soufflés avec une salade de mâche.

Les revoilà dans le four, genre photo d'art à la petite semaine:

IMGP0677

Et une dernière pour la route. Oui, je sais, ce n'est pas très modeste de ma part, mais j'étais vraiment fière de moi (et de mon Monsieur, qui une fois n'est pas coutume a vraiment mis la main à la pâte).

IMGP0678

Posté par latambouilledeso à 21:54 - Commentaires [13] - Permalien [#]

13 octobre 2007

Le blog colis c'est comme le père Noel!!

Aujourd'hui, j'ai été réveillée par le blog-colis. Nous nous étions couchés tard et en fait, j'attendais un colis promis par ma maman, c'est pourquoi je me suis précipitée, à la porte, en pyjama, enfin bon.
Et là m'attendais le colis de Sandrine que je remercie de tout coeur. Elle vient de Perros-Guirec, c'est donc un bout de Bretagne qui a débarqué dans ma cuisine ce matin. Je dois dire qu'elle aurait difficilement pu mieux deviner mes goûts: des conserves "la belle îloise" (en profusion), à la crème caramel à la fleur de sel de Guérande en passant par la carte postale asiatisante, tout me plaît et je me lasse pas de regarde et de manipuler toutes ces choses délicieuse qui trônent sur la table de ma cuisine. Mais entre toutes ces bonnes choses, ce qui m'a le plus touché, ce sont les deux petits sachets de dragées (outre que j'adore ça) du baptême de sa fille Clara. Ils sont dans une toile rouge imprimée de blanc, tout simples et si jolis.

Voici une vue d'ensemble du colis:
IMGP0675

>Il comprenait, dans le désordre:
- 1 filet de conserves, "la belle îloise" (rillettes de thon, crème de saumon,  rillettes de maquereau, mousse de homard et j'en passe)
- 1 boîte, "sandwich de la belle-îloise" à base de maquereaux, coeurs d'artichauts et andouille.
- 1 bocal de sauce rouille
- des palmiers
- des galettes celtes au sarrasin
- de la crème caramel à la fleur de sel
- 1 boule à thé
- deux sachets de dragées
- des magnificats de lutti (les bonbons préférés de Sandrine)
- du thé vert à la vanille du palais des thés
- du rooibos à la camomille de la même provenance
- et 3 cartes postales, donnant des recettes bretonnes.

Et voici un gros-plan sur la carte et les dragées:

IMGP0672

Merci encore à Sandrine, qui n'a pas de blog, mais dont l'envoi m'a fait extrêmement plaisir. Et un grand merci à Claire-Emilie sans qui tout cela n'aurait pas été possible.

Quant à moi, je commence mon week-end du bon pied!

Posté par latambouilledeso à 10:43 - Commentaires [12] - Permalien [#]

04 octobre 2007

Une soupe au potiron et l'automne s'installe dans ma cuisine

Ces derniers temps, mon marché préféré a commencé à changer de couleur. Les teintes orangées  ont remplacé le vert, et il n'y a plus trace des dernières framboises dont j'avais fait usage il y a quelques semaines. Et il y a peu, mon Monsieur a littéralement craqué devant un potimaron, tout joli, tout rond et tout mignon, presque comme Winnie l'ourson.

IMGP0655

Et hier, fête nationale et donc jour férié en Allemagne, nous avons ramené d'une belle balade en forêt un petit butin bien sympathique.

IMGP0661     IMGP0664

Je n'ai encore rien fait de ces belles châtaigne. Mais le potimaron, lui, a déjà trouvé son usage. Je connaissais pas mal de recettes de soupe à la citrouille, mais je les trouvais souvent un peu lourdes, parce que contenant beaucoup de lait de vache. Cette fois-ci, j'ai donc décidé de faire très simple.

1 potimaron
1 bouillon de poule
4 feuilles de citron kéfir
165 ml de lait de coco
sel, poivre, vinaigre pimenté

Armez vous d'un bon couteau et de beaucoup de patience pour couper et éplucher la bête. J'ai fini à l'économe et j'ai coupé le potimaron avant de l'éplucher... Mais chacun sa méthode.  Enlevez les pépins. Mettez les morceaux dans une cocotte, et couvrir de bouillon de poule, Salez, poivrez. Quand la préparation commence à bouillir, ajoutez les feuilles de citron kéfir et le lait de coco. Laissez frémir 25 à 30 mn. Quand c'est cuit, enlevez les feuilles de citron kéfir et mixez le tout. Dans chaque assiette, versez une cc de vinaigre pimenté.

IMGP0657

Posté par latambouilledeso à 18:30 - Commentaires [5] - Permalien [#]

27 septembre 2007

De grosses courgettes pour une petite soupe

En ce moment, je n'ai pas trop la tête à bloguer ni à cuisiner. J'ai l'impression de passer mon temps à courir après le temps, et ce n'est pas la grande forme. J'ai donc décidé de reprendre une recette que j'avais faite au moi d'août, en espérant que personne ne m'en voudra de ne pas tenir compte des saisons. Et pour la détente, ce week-end, nous partons mon Monsieur et moi pour Munich. Et pour la première fois, je vais prendre part à cette institution mondiale qu'est la fête de la bière. Je précise que nous y allons pour voir de amis et visiter une expo. La biture n'est donc pas l'objectif premier de ce voyage. Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur la dite fête, je les renvoie au blog de Claire-Emilie qui en a donné une description assez fouillée.

Cet été, les parents de mon Monsieur nous ont donné des courgettes de leur jardin. Deux courgettes énoooooooooormes et moi les courgettes, je les aime toutes pitites. Avec des monstres pareils, je ne pouvais faire que de la soupe, parce que je sentais bien que sinon elles seraient filandreuses et pleines de pépins. Voilà les bêtes:

IMGP0549

Et voici ce que j'en ai fait:

IMGP0552

Pour ce faire il vous faudra:
2 courgettes XXL, mais je crois que 6 petites auraient aussi très bien fait l'affaire.
1 bouillon cube
2 pommes de terre
1 petit  bouquet de menthe
1 petit bouquet de mélisse

Faire chauffer de l'eau et y dissoudre le bouillon cube. Epluchez les courgettes en laissant une lamelle de peau sur deux pour la couleur. Coupez-les en morceaux. Faire de même avec les pommes de terre. Mettre tout le monde à cuire 30 mn. Saler et poivrez. Avant de mixer le tout, ajoutez la menthe et la méllisse.

Et c'est prêt.

Posté par latambouilledeso à 18:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]



17 septembre 2007

Soupe de nouilles...

Non, cela ne veut pas dire que je suis allée à la pistoche avec mes copines, mais simplement que ce plat regroupe bon nombre des qualités qui rendent une recette de cuisine attrayante: C'est un plat unique, contenant des pâtes, rapide à faire et qui rentre dans la catégorie soupe. J'adore la soupe, je le dis, parce que ce n'est pas forcément évident quand on regarde mon blog.

Voici donc ce que nous avons mangé un soir où nous avions bien faim et où il faisait froid. Je tiens par avance à m'excuser du manque de précision de la recette.

soupe_de_nouilles

Il vous faudra

- des pâtes de riz fines ( à acheter dans les épiceries asiatiques). Elles sont blanches et se présentent pliées de manière à former plusieurs segments. J'en ai pris deux, parce que mon morfale de Monsieur a insisté, mais si on est honnête, c'était trop. Un aurait suffi.
- 300g de blanc de poulet cru, coupé en petits morceaux
- Un bouillon de poule (maison, c'est meilleur)
- 2 carottes émincées
- 1 demie courgette émincée
- 1 poignée de petits pois (Je les compte en poignées, parce que je congèle ceux que j'achète l'été, justement pour ce genre de préparation)
- 3 feuilles de citron kéfir
- 1 cc de paprika doux
- 1 cc de gingembre en poudre
- 1/2 cc de curry
- 2 cc de nuocmam
- 2 cc de sauce d'huître
- 4 cc de vinaigre pimenté* ( voir ci dessous)

Faites chauffer doucement le bouillon et mettez les légumes à cuire dedans à feu doux 5 mn. Faites bouillir et ajoutez le poulet, les feuilles de citron kéfir, le paprika, le gingembre et le curry. Quand le poulet est presque cuit. Ajoutez le nuoc mam, le vinaigre et la sauce d'huître. Rectifiez l'assaisonnement en fonction de vos goûts. Au moment de servir, on peut émincer des feuilles de coriandre et les placer sur les bols. Enlevez les feuilles de citron kéfir avant de servir.

* Je tiens de ma mère cette préparation.

005

Les piments frais sont souvent vendus en trop grande quantité et voici un moyen de les conserver. Les couper en petits morceaux et les couvrir de vinaigre de riz. On peut ensuite utiliser soit le piment, soit le vinaigre pour assaisonner les plats. Cette activité n'est cependant pas sans danger. J'ai eu le malheur de me gratter le nez pendant le découpage, le lendemain, ça brûlait encore. Et puis il ne faut pas avoir prévu de manger ensuite quelque chose avec les doigts... qui se chargent de pimenter tout ce qu'il touche. Honnêtement, la prochaine fois, je mettrai des gants!

Posté par latambouilledeso à 21:44 - Commentaires [9] - Permalien [#]

10 septembre 2007

Coup de gueule et boulettes de viande

Dimanche soir , je lance l'actualisation de mes podcasts et quelle n'est pas ma surprise de voir que je n'obtiens pas de bouche à oreille, émission dominicale de France culture. De guerre lasse, je vais voir sur le site. Et voilà, ils me l'ont supprimée! La seule émission de cuisine sans recette, qui prenne le manger comme pratique culturelle, intellectuelle, dotée d'une histoire! Je suis furieuse... C'était mon petit plaisir, mon léchage de babines hebdomadaire. Et pfuit! parti, envolé! Si on ne peut même plus conter sur France-culture, où va la radio de service publique. Surtout que je ne suis pas la première à râler. Loukoum avait avant les vacances déploré à juste titre la suppression de l'émission la bande à Bonnaud...
Bref, je suis pas contenteuuuuuhhhh! Passons

Ce week-end, je me suis lancée dans la confection de boulettes de viande. A ce sujet, il faut dire qu'on en mange dans toute l'Allemagne, même si selon les régions, elles portent des noms différents. Je vous renvoie pour plus d'informations à l'article de wikipédia. Elles présentent l'intérêt de pouvoir être déclinées quasiment à l'infini, si on change de viande ou qu'on ajoute des légumes ou autres épices. Elles permettent aussi d'accomoder des restes de rôti par exemple et peuvent être mangées chaudes ou froides. Je vous livre ma version très simple et assez orthodoxe. Ensuite, à vous d'être inventifs.

300g de viande hâchée (en Allemagne, la plupart du temps, il s'agit d'un mélange de porc et de boeuf, et c'est ce que j'ai pris)
1 oignon
2 oeufs
1 belle tranche de pain sec dont on a enlevé la croûte, mouillée dans du lait.
1 cs de moutarde
1 cs de paprika doux
1 rasade de tabasco
sel, poivre
1 belle giclée de tabasco

Et ensuite il ne faut pas hésiter à y mettre les mains et moi j'aime bien cuisiner comme ca. Coupez l'oignons en minuscules morceaux. Battez les oeufs et dans un saladier, mélangez les intimemement à la viande. Salez, poivrez, ajoutez la moutarde, le tabasco et le paprika. Mélangez bien. Pressez le pain pour en sortir le plus de liquide possible, ajoutez à la préparation, et c'est là que c'est plus facile avec les mains. Puis ajoutez l'oignon. Faites chauffer une poêle anti-adhésive et formez vos boulettes à l'aide d'une cuillère. Saisissez les des deux côtés, puis baissez le feu et faites les cuire à feu doux vingt minutes environ.

Je les ai servies avec une purée 2/3 pommes de terre 1/3 carottes. Et voilà le résultat que je trouve presque chic pour un plat qui ne l'est pas.

226

Posté par latambouilledeso à 22:18 - Commentaires [5] - Permalien [#]

08 septembre 2007

Dessert aux lychees pour paresseuse rentrée de vacances

Et oui, pour moi aussi, les vacances sont terminées. Voici revenu le temps des journées passées devant mon ordinateur, à la maison ou à la bibliothèque, les cours à préparer et autres joyeusetées. Les vacances ont néanmoins laissé quelques souvenirs agréables ou amusants que je vous raconterai peut-être à l'occasion... Comment mon Monsieur, Allemand de son état a mangé des grenouilles pour la première fois et le raconte fièrement à tout le monde. Comment il a refusé de goûter les rognons blancs qu'on lui proposait, m'accusant presque de vouloir l'empoisonner, alors que moi j'avais goûté sans savoir de quoi il s'agissait: de testicules de poulet... Beurk!!! Mais, changeons de sujet, il n'y a sur mon blog de place que pour les aliments que j'aime, na!

Voici pour la rentrée, un desser aux lychees, au lait de coco et aux framboises qui sent bon l'été...

IMGP0629

Prenez une grande boîte de lychees au sirop et 100ml de lait de coco. Mélangez bien le tout dans un grand saladier et ajoutez quelques framboises dans chaque bol au moment de manger.
Bon, c'est promis, la prochaine fois, je vous donnerai une vraie recette sans boîtes de conserve...

Posté par latambouilledeso à 19:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

14 août 2007

Billet de feignante et muffins au chocolat

Voici à nouveau un billet de feignante, puisque j'ai piqué cette recette sur le site muffinsmania. Une bonne occasion de lui rendre hommage, car il constitue une vraie mine pour qui s'intéresse aux petits gâteaux ronds. Elle donne énormément de recettes, mais aussi les compositions de base salées et sucrées pour le cas où vous auriez l'âme plus créative que moi en ce moment... Détail important, les quantités données sont très aléatoires, parfois elles permettent de faire 20 muffins (c'est le cas de cette recette), parfois à peine pour 6 (muffins au citron, par exemple)

Cette fois-ci, j'ai jeté mon dévolu sur la recette des muffins double-chocolat: une de mes préférées. Et voilà le résultat:

IMGP0555

Ils sont pas mignons?

Par rapport à la recette originale, j'ai juste diminué les proportions de sucre. Elle met 225g, j'en ai mis 180 et je pourrais largement baisser encore. Et j'ai inversé la proportion chocolat/ pépites pour que la pâte ait plus le goût du chocolat.

Je vous préviens, ils son nourrissants, et pour le bikini, c'est une catastrophe! A bon entendeur...

Je vais continuer de faire l'huître ces prochaines semaines, mais là je pars vraiment en vacances. Parce que les demies vacances à la maison où en fait on passe son temps à travailler, y en a marre.
Peut-être raménerai-je des choses à vous raconter.

Posté par latambouilledeso à 20:22 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

12 août 2007

Cheesecake d'une copieuse

Il faut vous dire que depuis que je traîne sur la blogosphère culinaire, des cheese-cakes j'en vois beaucoup, tous plus beaux et plus appétissants les uns que les autres. Je me suis donc dit, il n'y a pas de raison, moi aussi je veux faire du cheese-cake!!! Ventrebleu!!!! Alors, je me suis tournée vers la papesse de ce domaine pointu de la connaissance culinaire, bien décidée à suivre ses conseils à la lettre.

Mes parents sont venus nous faire une petite visite et j'ai trouvé l'occasion favorable pour me lancer. Evidemment, ça a mal commencé: Mon moule était trop grand, beaucoup trop grand. A moins d'en acheter un autre, je pouvais dire au revoir au beau cheese-cake tout en hauteur que Loukoum préconise avec raison. J'ai décidé de faire contre mauvaise fortune bon coeur et d'ajouter une ganache* pour me permettre de gagner un peu en hauteur sans avoir besoin de mettre 2kg de fromage... Mon Monsieur n'aurait pas été contre, bien qu'il ait considéré cette lubie du cheese-cake avec un certain septicisme: "Quoi, tu fais un gâteau et il doit rester au moins 24h au frigo, avant que je puisse y goûter !!!????"

Au final, ma recette est très proche de celle de Mingoumango. Je vous donne les proportions, et mes commentaires, pour le reste allez voir chez les pros...
100g de beurre salé (parce que je n'avais plus de beurre doux)
270g de gâteaux au beurre, les miens étaient philosophiques, parce qu'en Allemagne, y a pas LU, mais y a Leibniz
500g de ricotta
200g de philadelphia
le zeste d'un citron et le jus de deux.
Pour la ganache
100g de chocolat (70%) et 100g de crème

Ce qui m'a posé le plus de problèmes, c'est la première étape: écraser les biscuits (je l'ai fait à la main), les mélanger au beurre fondu et les étaler (régulièrement) dans le fond de mon moule à charnière préalablement recouvert de papier sulfurisé. Loukoum propose de faire ça avec le fond d'un verre et moi, je n'y arrive pas, surtout pas à faire remonter les miettes sur les côtés pour faire une bordure... Ensuite, j'avais beaucoup trop de préparation aux biscuits, la prochaine fois, je diviserai par deux.
Après ces quelques mésaventures, une heure de cuisson à 160°C et après avoir laissé le gâteau refroidir dans le four en même temps que ce dernier, voilà le résultat:

IMGP0539

On voit bien sur la photo qu'il manque un peu d'épaisseur.

Un séjour de 36h au frigo et une ganache plus tard...
Pour la ganache, faites bouillir la crème et versez la sur le chocolat coupés en petits morceaux. Touillez bien pour obtenir une pâte homogène et étalez la sur le gâteau avant de le remettre au frigo j'usqu'au moment de servir.

IMGP0541

Et voilà, il est pas si mal somme toute, mon cheese-cake raplapla. Tout le monde a beaucoup aimé.

*Je tiens à témoigner mon éternelle reconnaissance à Patoumi, chez qui j'ai piqué cette recette de ganache simplicissime mais qui va néanmoins révolutionner ma pratique de la pâtisserie... A partir de maintenant, je pourrai mettre du chocolat partout, même sur les gâteaux qui ne sont pas au chocolat

Posté par latambouilledeso à 16:38 - - Commentaires [17] - Permalien [#]



Fin »